Forum RP dans un univers fantastique et futuriste
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zaya (validée)

Aller en bas 
AuteurMessage
Zaya
Modo
Zaya

Nombre de messages : 28
Groupe : dtc
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Zaya (validée)   Ven 22 Sep - 15:08

Nom : Myers

Prénom : Zaya

Surnom :

Age : 28 ans

Groupe : Achdezos

Grade : soldat d’élite

Histoire : Zaya naquit le 14 janvier 1978, un beau jour de pluie et de vent, et aurait pu naître dans la voiture de son père si le feu du carfour d'avant avait passé au rouge. Bébé perturbé dès sa sortie sur le drap blanc. De père américain ( d’où son nom ^^ ) et de mère japonaise, le mélange est étrange mais sera très enrichissant. Petite, assez maigre, ses parents ont dû la laisser quelques semaines avant de la récupérer. Pleures, fièvres, maux de têtes hantaient ses journées. Les médecins avaient dit que cela venait sûrement du stress de la maman pendant la grossesse. Ils avaient même ajouté : "Il y aura peut-être des conséquences sur son comportement futur."
Pendant plus de 12 mois la jeune Zaya sera en examen dans une clinique. Arrivée au sein de la famille, fille unique encore, c'est une enfant hyper-active, qui ne cesse de bouger dans tous les sens, même pendant la nuit.
Son père, avait démissionné de son travail pour s’occuper d’elle, tandis que sa mère s’arrachait les cheveux, le nez dans les dossiers de son entreprise. Son père, Théoys, remarqua rapidement les faits et gestes de sa fille, la rapidité avec laquelle elle assimilait la boule rouge dans le trou rond rouge. A 18 mois… est-ce normal ? Ce père débordant d’amour était si fier d’elle qu’il ne se rendait pas compte de son empressement… Les deux parents décidèrent d’aller voir un spécialiste, pour savoir ce qui était bon à faire, et ce qui ne l’était pas.
« Tout ce qui est… moteur… ne précipitez pas les choses… la nature est bien faite pour cela… et… cela se mettra en place, lorsque le temps sera venu. Néanmoins, tout ce qui est intellectuel, vous pouvez commencer… ceci commence par des jeux de sons, de couleurs… apprendre à parler, dissocier les personnes, avoir un langage correct… »
Et pendant des heures, ils firent quelques exercices, notant chaque information précieusement. Les mois passèrent, et Zaya devient de plus en plus réceptive au monde qui l’entourait. L’hyperactivité s’étant un peu calmée, sans doute par l’occupation de la petite fille. Rapidement, elle apprit à bien parler, à être polie, à être propre. Son père commença à lui faire apprendre quelques notions de lecture. A quatre ans et demi, la petite fille savait bien lire et compter jusqu’à ne plus en pouvoir, c'est-à-dire, beaucoup ! L’écriture n’était pas encore son fort, mais chaque jour était un nouveau progrès. La lecture vint, compter devenait un jeu d’enfant ( c’est le cas de le dire Wink ). Zaya dû même passer plusieurs tests et contrôles en tout genre pour passer de plusieurs classes. A dix ans, la jeune fille entrait au collège. Tout se passa correctement, avec une évolution toujours supérieure aux autres. L’entrée en université. C’est là que tout commença. Les premières sorties entre copines au centre commercial, les premiers bijoux achetés, l’épreuve du maquillage pour paraître au moins l’âge de son intellect… et le beau garçon qu’on n’arrête pas de mater à toutes les pauses. L’occasion de la fête de fin d’année pour peut-être tenter quelque chose… N’oublions pas que, Zaya est du genre fêtarde lorsqu’elle a finit de travailler ( quand même ), et que son âge n’a jamais été source d’ennuis ou de moqueries… bien au contraire ( elle était l’une des rares à être défendue de tous ^^ ).

21h09 : arrivée devant le bahut.
21h22 : fin des bises à tout le monde.
21h36 : illumination sur le beau garçon du bahut qui vient d’arriver.
La fête commence plutôt bien pour une jeune fille de 16 ans mêlée à ceux de 19-20 ans ( c’est une fête de fin d’année donc tout le monde a un an de plus Razz ).
23h13 : fin des discutions et de l’appétit, début de la scène de danse.
Musiques en tout genre, tout y passe, et vient le moment du slow… Nickolas s’approcha de plus en plus, jusqu’à arriver, verres à la main, devant Zaya.

« Tiens, je sais que tu ne prends pas d’alcool… alors je t’ai pris un jus de fruits… »

Elle le regarda, surprise et il reprit :

« Hm… je suis… désolé… je manque à tous mes devoirs… »

Il lui prit la main, déposa les deux verres sur une des tables et l’attira vers le milieu de la ‘scène’. Hotel California de Eagles, la chanson préférée de Zaya, qui était aussi celle de Nickolas… Quelques paroles échangées et le plaisir de quelques musiques se finit pas un traditionnel baiser.

01h12 : n’ayant jamais de montre sur elle parcequ’elle les déréglait toujours ( personne ne savait pourquoi mais cela ne semblait pas inquiétant ) elle ne remarqua pas que l’heure du couvre-feu avait été dépassé depuis longtemps ( minuit ). Les deux nouveaux amoureux finirent leur soirée sur une petite colline, retirée de la ville. Allongés dans l’herbe, les étoiles étaient un peu camouflées par quelques nuages mais la lune les éclairait. Quelques étoiles filantes passèrent dont une un peu spéciale. Une qui, brillait de plus en plus. Jusqu’à en éblouir les deux jeunes personnes. Une étrange sensation envahit Zaya, la sensation que l’étoile se rapprochait d’eux. Une chaleur inouïe se propagea sur la petite colline et un flash survenu, rapide et lumineux comme un éclair. Quelques minutes plus tard, Zaya se pencha vers Nickolas, les yeux brillants et un air inquiet :

« Ca va ? »

Le jeune garçon se releva, perdu, et commença à s’éloigner. Etait-il choqué ? Que s’est-il passé ? Zaya ne se souvenait de rien. Elle essaya désespérément de le suivre, lui parlant, lui criant, l’interpellant. Ces cris devinrent de plus en plus aigue, et lorsqu’elle s’accrocha à la veste de Nickolas, et que celui-ci se retourna, elle put voir que ses yeux étaient devenus rouges. Rouge sanglant, un rouge mystérieux, bizarre, glauque. Elle s’éloigna, le laissant continuer son chemin.

Choquée, la jeune fille errait, le regard dans le vide, ne sachant ce qu’il s’était passé, et réfléchissant à ces quelques minutes après ce flash. Elle ne se souvenait de rien. Rien ne lui revenait.
Une douce pluie commença à tomber, et Zaya ne cessait de marcher en direction de sa maison, à quelques kilomètres de là. Elle ne pleurait pas de la situation, ou de ce qu’elle avait vu dans les yeux de Nickolas. Seule la pluie tombante, de plus en plus, mouillait son visage. A quelques mètres de sa maison, qu’elle pouvait voir maintenant, un orage tomba à quelques centimètres d’elle. Son réflexe fut de regarder le ciel et de s’inquiéter de sa suite. Elle commença à s’avancer, assez rapidement lorsque la foudre retomba. Juste le temps de fermer les yeux et… l’orage lui tomba dessus. Après quelques secondes, réagissant qu’elle pouvait encore bouger ses membres, Zaya rouvrit les yeux et… ce qu’elle vit dans ses mains… jamais elle ne le croyait… jamais cela ne semblait vrai… Des boules d’énergie circulaient de ses mains, passant quelques fois à travers son corps avec une légère augmentation de puissance, lui donnant une impression de picotement. Cette énergie se distribua pendant quelques secondes dans son corps, puis s’arrêta, progressivement, comme une bougie manquant de cire et de mèche. Elle se sentit bizarre pendant quelques instants et fut affaiblie à tel point que ses mains étaient ridées par la puissance de cette nouvelle énergie. Zaya s’enfonça rapidement dans son lit et passa un bon tour d’horloge à dormir.

Longues furent les années où elle se réveillait chaque jour croyant que tout ceci n’était qu’un rêve… et petit à petit, à force de persévérance, elle apprit cette sorte de magie, qui l’amusait de plus en plus.
Mais ce n’était pas pour autant qu’elle délaissait les études, loin de là ! Travail acharné et rigoureux l’emmenèrent dans de grandes écoles, notamment celle de médecine.

Elle fut informée le jour de ses 28 ans, d’un poste disponible dans le district des Achdezos en tant que soldat d’élite. Elle hésita longtemps, se demandant s’il n’était pas mieux de faire parti d’un hôpital ou d’une clinique… et puis finalement, son père l’encouragea, le seul sachant son ‘pouvoir’.


Apparence : Brune, typée de sa mère japonaise et américain de son père, aux yeux foncés, elle est assez petite et pas très costaude. Souvent habillée coquêtement, elle n’hésite pas à enfiler un jean et un tee-shirt large lorsqu’on parle ‘expérience ou soucis médicaux’.


Caractère : Acharnée de la connaissance, elle aime le travail bien fait et des résultats concluants. Elle sait prendre les choses avec complication et n’hésitent pas à employer les grands moyens à tout moment. Imprévisible et impulsive à certain moment, tout le monde la surnomme ‘Ying et Yang’. Elle ne se fait entendre que quand il le faut, essayant de se retenir à chaque instant.
Femme qui est prête à s’investir dans tous les domaines.

Spécialité : : prend des cachets pour dormir, a la peau très fragile ( dû à son ‘pouvoir’ ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Destin
Arbitre
Maître du Destin

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: Zaya (validée)   Sam 23 Sep - 13:28

#beinvenu#


Héhé ^^ bienvenu à toi !

Je dois dire que ta présentation vallait le coup d'attendre, et je suis ravie de voir autant de super histoires démarrées

Very Happy

Ta présentation est validée !

...et juste attend pour rejoindre la première mission ! #space combat bleu#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zaya (validée)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]
» Eänwen Melwasúl [Hanegard] - [Validé]
» [Validée]FT du désir !
» kitsune cest moua éwè xp [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
District Ø :: Présentation des personnages-
Sauter vers: